Vintage Rides → Traversée du Haut Mustang : l’odyssée népalaise

Traversée du Haut Mustang : l’odyssée népalaise

Au mois d’avril, François, Josh et Sophie ont rejoint en moto Lo-Manthang, capitale de l’ancien royaume interdit du Mustang, pour créer un nouveau raid aventure au Népal.
Partager cet article
Traversée du Haut Mustang : l’odyssée népalaise
Deux ans plus tôt, nous avions réalisé un road-trip au Népal avec notre fidèle ami Josh, tour leader émérite chez Vintage Rides. En se quittant à Katmandou, nous nous étions promis de revenir au Népal et de réaliser un rêve : rejoindre ensemble le Haut Mustang, et l’ancienne capitale Lo-Manthang, posée à 3 840m d’altitude sur un immense plateau aride battu par les vents. Cette ancienne route commerciale entre l’Inde et le Tibet, empruntée par les nomades et leurs caravanes de yak, est aujourd’hui accessible par une piste carrossable. Cette route tant attendue par les villageois désenclave la région, contrarie un peu les trekkeurs mais donne l’opportunité à quelques motards d’explorer cet ancien royaume mythique. Notre objectif : aller voir sur le terrain à quoi ressemble la récente piste traversant le Haut Mustang et pénétrer dans la cité de Lo-Manthang en Royal Enfield. La piste s’offre à nous, nos bécanes aussi, alors profitons-en !

Une aventure épique au pays du vent

Entre incertitudes et excitation, nous partons tous les trois de Pokhara sans assistance mécanique pour une boucle de dix jours de pistes. Nous allons devoir prendre extrêmement soin de nos motos car une fois engagés sur cet itinéraire, personne ne pourra nous venir en aide. Comment va se dérouler cette ascension ? Est-ce que nos bécanes vont être adaptées au terrain ? Pourrons-nous y emmener des groupes ? Nous remontons les gorges de la rivière Kali Gandaki, parmi les plus profondes du monde, cernées par l'Annapurna (8 078m) et le Dhaulagiri (8 172m), suivant une partie de notre itinéraire moto au Népal dans le Bas Mustang. Quelques kilomètres après Jomsom, le village médiéval de Kagbeni annonce l’entrée vers le Haut Mustang. C’est devant ce panorama mythique que nos rêves d’évasion avaient vu le jour avec Josh. L’accès au Haut Mustang, longtemps interdit aux étrangers, est limité par un permis spécial au tarif dissuasif de 50 dollars par jour, faisant de cette région une enclave préservée de la sur-fréquentation touristique.

Himalaya, amitié et adversité

Le trafic sur la piste est anecdotique, on compte les camions et les jeeps sur les doigts de la main. Plusieurs passages s’avèrent délicats, accidentés, sablonneux ou très raides, éprouvants même pour les meilleurs pilotes. Quand le vent se lève en début d’après-midi, nous sommes recouverts de sable et de poussière mais nos motos avancent envers et contre tout. Le goût de l’effort et les élans de solidarité sont indispensables à la réussite de notre périple. Quand nous levons la tête, les paysages typiques du Mustang nous sautent aux yeux avec leurs falaises ocre et dorées découpées comme de la dentelle. Le regard perdu dans des panoramas infinis, on aperçoit quelques villages au loin dominés par des monastères anciens qui semblent surveiller la vallée. Dans cet univers rude et hostile, le sourire de chaque habitant est réconfortant. Tels des protecteurs, les gens nous accueillent dans les lodges avec une générosité rare et travaillent sans relâche dans leur cuisine exiguë pour nourrir les motards au repos. On avale un Dhal Bhat et un verre de Rakshi, alcool de riz local, pour retrouver force et sourire après des journées éreintantes.

Lo-Manthang, capitale de l’ancien royaume de Lo

Lo-Manthang se mérite ! Après une ascension de cinq jours, nous atteignons la mythique cité fortifiée bouddhiste du bout du monde. L’isolement extrême et les conditions climatiques difficiles expliquent en partie comment la ville est arrivée à résister face aux invasions et aux destructions au cours de l’histoire. On explore les environs où se dissimulent de nombreuses grottes troglodytes creusées dans des falaises impressionnantes. Un aller-retour de quelques kilomètres au Nord de Lo-Manthang nous propulse sur les solitudes désolées du plateau tibétain, là où le col du Kora-La, à 4 660 m d’altitude, sépare le Népal du Tibet. Nous quittons Lo-Manthang les larmes aux yeux, et profitons de chaque journée intense sur les pistes de ce paradis minéral hors du commun. Passage incontournable au temple sacré de Muktinath avant de redescendre la vallée de la Kali Gandaki, à l’ombre des plus hauts sommets du monde. La parenthèse enchantée se termine déjà, le temps passe trop vite. Après 10 jours de piste, retrouver l’asphalte et le confort d’une douche chaude en arrivant à Pokhara est comme une récompense. Pourtant notre esprit est resté là-haut, il faudra y retourner. Rendez-vous au printemps prochain.
Sophie Squillace / Vintage Rides Crédits photos : Sophie Squillace / François Combes
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.

Traversée du Haut Mustang : l’odyssée népalaise
En panne d'inspiration ?
Parcourez notre calendrier des départs !
Expertise
Depuis 2006, Vintage Rides est le spécialiste du voyage moto de caractère.
Sécurité
Des guides expérimentés pour garantir votre sécurité tout au long du voyage.
Disponibilité
Une disponibilité totale avec une assistance 24/24h et 7/7j.
Qualité
Des prestations irréprochables avec des partenaires locaux engagés dans une charte de qualité et de sécurité
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.