Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
voyage à moto Vintage Rides
Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
Discutons de votre voyage 09 70 44 01 30
Espace contact
voyage moto rajasthan laurent cochet

On parle de nous
Rencontre avec Laurent Cochet : Première fois en Inde


Laurent Cochet, ancien journaliste de Moto Journal, partage avec les internautes ses aventures à moto aux quatre coins du monde, toujours avec humour, décalage et passion. « Lolo » Cochet nous raconte son road-trip au Rajasthan en Royal Enfield.

Qu'est-ce qui t’a poussé à partir au Rajasthan ? Est-ce que tu connaissais l’Inde ?
Non. Première fois en Inde, premier trip moto dans ce grand pays. Ça commençait à me titiller et puis quand on parcourt la planète, le Rajasthan est une destination mythique. Vous organisez des voyages en Inde depuis plus de dix ans maintenant, j’ai été charmé par votre pub (rires). La contrainte de temps aussi nous a décidés. Finalement, c’est facile de venir voyager en Inde, même pour 8-10 jours. On atterrit à New Delhi, on passe vous voir et hop on part sur la route pour une boucle très complète.

Tu as choisi notre formule liberté ?
Oui, nous avons réservé juste deux motos et on est parti sans assistance mécanique avec mon pote Amaury et nos femmes respectives. On a l’habitude de se débrouiller et de partir sans organisation mais on s’est dit que Vintage était quand même les mieux placés pour nous aider. Sur place, on a pu se rendre au bureau, rencontrer l’équipe et comprendre un peu plus où l’on mettait les pieds. C’était l’occasion aussi de découvrir votre garage et rencontrer les pros de la Bullet. Incroyable votre atelier, avec toutes les Enfield qui viennent et qui partent sur la route. On a passé du temps avec vos mécanos, puis on a fait nos premiers tours de roues dans les rues de la capitale. Dépaysement garanti ! Avant le grand départ, on a eu un briefing sur les fondamentaux. Je ne me faisais pas trop de soucis, déjà parce qu’Amaury est mécano, en plus, vous nous avez donné pas mal de pièces détachées en cas de pépins. Faut dire que les motos étaient en super état, toutes neuves avec à peine 3000 Km au compteur. On a chargé nos sacoches pour rien, car au final, on a eu qu’une seule crevaison sur tout le voyage.

<strong>Est-ce que cet itinéraire sur les routes du Rajasthan était intense ?</strong>
Finalement pas tant que ça, c’est très accessible. On a quand même fait 2000 kilomètres jusqu’au désert du Thar, en passant par les villes royales, les forts, les palais et surtout les pistes ensablées. L’avantage avec cette formule liberté, c’est que tu choisis ton rythme, tu t’arrêtes où tu veux. Nous avions assez d’infos pour savoir ce qui nous attendait et en même temps on était très flexibles. Même un peu trop flexibles puisqu’on s’est quand même retrouvés à arriver de nuit, et ça franchement, j’vous le déconseille.

Est-ce que cet itinéraire sur les routes du Rajasthan était intense ?
Finalement pas tant que ça, c’est très accessible. On a quand même fait 2000 kilomètres jusqu’au désert du Thar, en passant par les villes royales, les forts, les palais et surtout les pistes ensablées. L’avantage avec cette formule liberté, c’est que tu choisis ton rythme, tu t’arrêtes où tu veux. Nous avions assez d’infos pour savoir ce qui nous attendait et en même temps on était très flexibles. Même un peu trop flexibles puisqu’on s’est quand même retrouvés à arriver de nuit, et ça franchement, j’vous le déconseille.

Tu as eu d’autres surprises ou d’imprévus sur la route ?
Que des surprises positives, vraiment ! Je vais être honnête, on ne s’attendait pas à cela. On a été sous le charme instantanément de ce pays. C’était tellement facile de se mettre dans le bain. Les indiens sont bienveillants, curieux, non dénués d’humour et toujours là pour donner un coup de main. Lorsqu’on traversait les petits villages du Rajasthan, quelle beauté ! Nous étions au mois de Novembre, à la saison des récoltes, tout le monde s’affairait dehors et nous saluait. Tu sais, je ne connais pas les réalités indiennes, je ne dis pas qu’il n’y a pas des conditions de vie difficiles, mais j’ai senti que les gens à la campagne avaient l’air repus de bonheur. Tout le monde vient vers toi avec le sourire, juste pour essayer d’échanger deux mots. Ces moments m’ont fait penser à mes voyages en Afrique lorsque dans le passé, on pouvait traverser tout un tas de pays sans les problèmes de sécurité actuels.

Et la Royal Enfield alors ? T’es tombé accro ?
Il y a mille façons de faire de la moto, j’éprouve beaucoup de plaisir à conduire tout type d’engins. Mais la Royal Enfield, elle y est pour beaucoup dans la réussite de cette aventure. Vrai vecteur d’intégration dans ce si grand pays qu’on ne connait pas du tout. C’est mieux qu’un guide de voyage ou que de parler hindi d’avoir cette bécane. J’avais roulé dessus il y a quelques années en France, mais ça n’a rien à voir. Rouler sur une Royal Enfield en Inde, tu t‘éclates ! C’est un sentiment unique, tu te sens bien dessus, t’as l’impression d’être à ta place. Elle te met directe dans le rythme, dans l’ambiance et permet vraiment de prendre le pouls du pays. Les indiens, c’est la coolitude absolue, comme cette moto !

2000 bornes jamais plus vite qu'à fond, soit 70 km/h, la vitesse du bonheur en Inde.

Les autres membres de l’équipe l’ont appréciée ?
Mon pote Amaury, il est vraiment sorti de son univers. C’est un grand pilote, il a gagné le Grand Prix de Macau, dans la baie de Hong Kong ou encore le Tourist Trophy. Mais là, il s’agit d’autre chose, il s’agit de voyage à moto, de balade, de découverte. Avec cette moto, tu prends le temps de faire des rencontres, d’emprunter les petites pistes et de bien te marrer. Et puis nos femmes ont adoré. La Enfield est parfaite avec un passager. Pas besoin de fermer les yeux et de s’accrocher férocement à son pilote. On ne roule jamais à plus de 70km/h, la position est confortable, et puis le son du gros mono, ça charme tout le monde.

Nous avons adoré ta vidéo, et nous ne sommes pas les seuls, quel est ton secret ?
Partir avec une bande de potes ou en famille, c’est le pied ! L’important c’est de se faire plaisir. Je pense que ça se ressent dans la vidéo. Ça a toujours été ma façon de travailler. Quand tu as la chance de partager ce genre d’aventure avec les autres, tu peux leur faire passer pas mal de messages. Si les gens sont méfiants, sur le voyage moto en Inde ou sur la Royal Enfield, je me dis qu’à travers mes vidéos, je peux leur montrer une autre perspective…

Quel est ton souvenir le plus fort de ce road-trip en Inde ?
Sans hésitation, le Sambhar, entre Jaipur et Pushkar. Pour la première fois de ma vie j’ai roulé sur un lac salé ! MAGIQUE. Cette étendue sauvage, quel terrain de jeu insoupçonnable, j’ai vraiment adoré. Nos femmes ont pu se faire plaisir et prendre le guidon. On s’est bien marrés, je crois que tout le monde se souvient de ce moment avec émotion.

Dans quel état d’esprit es-tu revenu ?
Apaisé, les clichés en moins ! Au Rajasthan, tout est beau et puis je te dis, les gens. On est pourtant bien toujours des touristes, mais là sur cette moto, on se fondait dans la masse. Personne ne vient te demander d’acheter ceci ou cela. C’est très agréable, surtout dans des endroits touristiques comme le Rajasthan. Et puis, on est surtout revenu avec l’envie de repartir !

C’est pour quand le prochain départ ?
Demain ! Direction Oulan-Bator en Mongolie. Lors de ma traversée de Paris à Vladivostok, je suis passé près des montagnes de l’Altaï, mais je ne connais pas les steppes mongoles. Je vais rencontrer votre équipe sur place et tester les fameux side-cars attelés à vos Machismo, conçus par Jean Burdet. Je suis d’ailleurs passé le voir à son atelier Alternative Side-Car pour en savoir plus sur ce qui m’attend.

Tu peux nous en dire plus sur ce voyage imminent ?
C’est un tout autre projet. Une sorte de rendez-vous en terre inconnue pour quelqu’un que j’ai souhaité sortir de sa zone de confort et qui va découvrir pour la première fois ce qu’est un voyage moto original. Je pars avec un youtubeur que vous connaissez sûrement : Jorian Ponomareff, un jeune de 31 ans passionné d’images et de stunt… Affaire à suivre sur ma page Facebook et ma chaîne YouTube !

<strong>C’est pour quand le prochain départ ?</strong>
Demain ! Direction Oulan-Bator en Mongolie. Lors de ma traversée de Paris à Vladivostok, je suis passé près des montagnes de l’Altaï, mais je ne connais pas les steppes mongoles. Je vais rencontrer votre équipe sur place et tester les fameux side-cars attelés à vos Machismo, conçus par Jean Burdet. Je suis d’ailleurs passé le voir à son atelier Alternative Side-Car pour en savoir plus sur ce qui m’attend.

<strong>Tu peux nous en dire plus sur ce voyage imminent ?</strong>
C’est un tout autre projet. Une sorte de rendez-vous en terre inconnue pour quelqu’un que j’ai souhaité sortir de sa zone de confort et qui va découvrir pour la première fois ce qu’est un voyage moto original. Je pars avec un youtubeur que vous connaissez sûrement : Jorian Ponomareff, un jeune de 31 ans passionné d’images et de stunt… Affaire à suivre sur ma page Facebook et ma chaîne YouTube !

Sophie Squillace / Vintage Rides

Crédits photos : Laurent Cochet
Facebook
Youtube

Découvrez nos voyages moto au Rajasthan !


Vous avez aimé cet article ?
Partagez le !
Facebook Twitter Email

Articles à la une
Lire l'article
19/11/2018
Zoom sur la Nouvelle Terre des Maharajas

Notre road-trip mythique en Inde du Nord fait peau neuve ! Bien plus qu’une découverte du Rajasthan et de ses sites incontournables, on vous emmène pour une immersion à moto originale dans la campagne indienne. Suivez-nous sur les chemins du « Pays des Rois »…

Lire l'article
Lire l'article
19/11/2018
Aventures sensationnelles et spécialisées en Thaïlande

Thaïlande, une destination aux mille facettes, elle est idéale pour s’évader dans la nature. Un dépaysement total, l’exploration de ses temples. On y trouve aussi des îles karstiques, des bâtisses aux architectures impressionnantes ainsi que des marchés flottants.

Lire l'article
Lire l'article
08/11/2018
Pampa, cités d’or et Amazonie : l'aventure péruvienne

Rencontre avec Johann de retour du Pérou où il vient de sillonner les hauts plateaux andins jusqu’à l’Amazonie pendant plusieurs semaines. Il nous donne ses impressions sur ce tout nouveau voyage à moto en Amérique du Sud !

Lire l'article
×
Inscription à la newsletter
Inscription validée

Merci d’avoir souscrit à la newsletter Vintage Rides !

Merci Allez encore plus loin avec Vintage Rides !
Evadez-vous avec
notre dernière vidéo du moment

Rejoignez notre
communauté de riders

Facebook Instagram
Linkedin Youtube
Retourner sur le site Vintage Rides
Télécharger le

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Demander des informations

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Je laisse mes coordonnées

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez nous laisser un message ?
Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposer une date

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposez nous vos dates idéales
Télécharger le

Télécharger