Vintage Rides → La naissance d’un trip : Objectif Mustang

La naissance d’un trip : Objectif Mustang

Retour sur un repérage mouvementé au royaume du Mustang, au lendemain du tremblement de terre de magnitude 7,8 qui secoua le Népal le 25 avril 2015. Vintage Rides, agence devenue incontournable pour qui rêve d’Asie au guidon de la mythique Royal Enfield, peut compter sur place sur François, guide moto ayant écumé les routes de l’Inde et du Sri Lanka, les pistes de l’Himalaya et de la Mongolie, accompagné par Sophie, rédactrice passionnée du sous-continent indien.
Partager cet article
La naissance d’un trip : Objectif Mustang
Le 25 avril et l’avion est rempli de jeunes Népalais rentrant du Qatar ou d’Abu Dhabi. Une heure plus tard, l’avion se pose finalement à Lucknow, en Inde, pour une raison inconnue. Les smartphones se rallument et quelques instants plus tard, le mot tombe comme un couperet et se répand instantanément dans tout l’avion : « Earthquake ! » Le Nepal vient d’être frappé par un terrible tremblement de terre. Nous réalisons l’ampleur des conséquences probables du séisme ; nous nous regardons, incrédules, et Sophie lâche soudain d’une voix blanche : « Julie ! » Bonne copine avec qui nous avons fait les 400 coups à New Delhi, Julie travaille pour la saison à Katmandou.

Un début pas comme les autres

Todoma, notre hôte népalaise d’origine tibétaine, nous offre la traditionnelle “katak”, une écharpe blanche brodée de mantras bouddhistes, ainsi qu’une poignée de graines bénies par le Dalaï-Lama en personne, porte-bonheur que nous garderons précieusement tout au long du périple à venir. Notre rutilante Royal Enfield Classic est chargée du strict minimum. Le vaillant petit monocylindre craque au premier coup de kick et son grondement rauque, singulier, sonne comme la promesse d’une aventure unique! En sortant de Pokhara, nous longeons le lac Phewa et bientôt la route sinueuse nous propulse sur une crête d’où nous découvrons la majestueuse silhouette du Machhapuchhare, culminant à 7000 m d’altitude. Les kilomètres s’enchaînent, l’asphalte laissant parfois place à la piste rocailleuse.

Le plaisir de rouler en altitude

La piste gagne rapidement en altitude et je dois demander à Sophie de descendre de la moto à plusieurs reprises, tant la pente est raide et la piste accidentée ! En première, au couple, soulageant la petite Enfield du mieux possible, mes premières expériences en trial, sur une vieille Fantic 250, me reviennent en mémoire. L’environnement se fait plus alpin, les forêts de conifères remplacent maintenant la végétation tropicale. Soudain la vallée s’élargit et nous découvrons un panorama stupéfiant : culminant à plus de 8000 m d’altitude, les sommets du Dhaulagiri à l’Ouest et de l’Annapurna à l’Est nous dominent de toute leur démesure ! à ce moment précis, bien qu’évoluant déjà à 1500 m d’altitude, nous roulons dans la vallée la plus profonde de la planète ! Grisés par ce spectacle exceptionnel, les quelques pierriers et passages à gués traversés nous semblent insignifiants malgré nos 330 kg, moto, pilote, passagère et bagages compris !

Des rencontres népalaises

Les femmes, vêtues de longues tuniques traditionnelles, leurs cheveux noirs partiellement couverts d’un foulard coloré, nous lancent de timides sourires quand les hommes nous toisent avec insistance ou alors nous ignorent carrément, affairés à couper du bois ou à jouer aux cartes. Quelques gamins hilares nous lancent des « bye bye » en guise de bienvenue. La palette des couleurs bascule vers l’ocre et le brun et la végétation se fait plus discrète lorsque nous atteignons Marpha, splendide village médiéval. Les drapeaux multicolores flottant autour de nous entre d’imposants chortens ne trompent pas : nous sommes entrés au Royaume du Mustang ! Le lendemain, nous attaquons l’ultime étape de notre ascension : 2 km de dénivelé dans un univers minéral digne d’un film de science-fiction, pour atteindre le sanctuaire mythique de Muktinath, à près de 4000 m d’altitude.

Finir en beauté

Les lacets s’enchaînent et notre petite Enfield donne de la voix, imperturbable. À mesure que l’horizon s’élargit, un panorama grandiose apparaît, embrassant les montagnes à perte de vue. Une heure plus tard, exaltés, nous atteignons enfin Muktinath. Le village séculaire, perché sur un éperon rocheux, nous offre ce soir-là, depuis le toit de la vieille bâtisse traditionnelle où nous logeons, le plus féerique des couchers de soleil. L’horizon entier s’embrase dans l’atmosphère raréfiée en oxygène, depuis les reliefs lointains du Tibet jusqu’aux sommets enneigés des Annapurnas! Un froid intense s’installe avec la nuit, mais nous trouvons de quoi nous réchauffer dans la grande cuisine de la maison, où travailleurs, saisonniers, voisins et voyageurs de passage se retrouvent au coin du feu. Une bouteille de Brandy local, alcool de pomme distillé plus bas dans la vallée, nous emmènera jusqu’à une heure avancée de la nuit, sous une voûte céleste hypnotique. Avant de prendre la route du retour, nous visitons l’enceinte du sanctuaire de Muktinath abritant un ancien temple dédié à Vishnu, haut lieu de pèlerinage hindou, ainsi qu’un temple bouddhiste témoignant de l’importance mythologique du lieu pour ces deux religions.
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.

La naissance d’un trip : Objectif Mustang
En panne d'inspiration ?
Parcourez notre calendrier des départs !
Expertise
Depuis 2006, Vintage Rides est le spécialiste du voyage moto de caractère.
Sécurité
Des guides expérimentés pour garantir votre sécurité tout au long du voyage.
Disponibilité
Une disponibilité totale avec une assistance 24/24h et 7/7j.
Qualité
Des prestations irréprochables avec des partenaires locaux engagés dans une charte de qualité et de sécurité
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.