Vintage Rides → La grande aventure Laotienne

La grande aventure Laotienne

L’enjeu de cette nouvelle aventure, une boucle de 10 jours dans le nord du Laos, était tout d’abord de découvrir les différentes facettes de ce pays riche en matière de paysages, de routes ou encore d’ambiances locales, ceci afin d’établir un nouvel itinéraire pour l’agence de voyages moto Vintage Rides.
Partager cet article
La grande aventure Laotienne

C'est parti pour le Laos

C’est à Luang Prabang que nous récupérons cette machine qui a déjà servi pour une transcontinentale ralliant l’Inde au Laos via la Birmanie et la Thaïlande. Il nous faut d’abord la remettre d’aplomb car elle compte 7400 km de piste dans les roues. Mais pour nous, c’est la moto la plus chouette de chez Royal Enfield: elle est animée par le même moteur à carburateur, dit lean burn, que la nôtre à Delhi et son couple est disponible tout de suite à très bas régime, un régal. Cette ancienne capitale royale respire le calme et la sérénité, à l’opposé de l’agitation des villes asiatiques voisines. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, cette cité est un vrai bijou, d’une beauté désarmante avec ses temples raffinés.

Seuls au monde

Chargé du strict minimum, l’équipage pèse quand même près de 330 kg, moto, pilote, passagère et bagages compris. Nous partons au matin avec seulement 2 mots de lao en poche: Sabaïdee pour bonjour et Boh Pen Nyung pour pas de problème. Cap au sud pour admirer des formations karstiques dignes d’un décor de film de Tim Burton. Des «pains de sucre» géants me rappellent tout de suite la baie d’Halong, au Vietnam. Pour une première journée, nous parcourons un peu plus de 200 km sur une portion plutôt roulante au milieu de paysages vallonnés et verdoyants. Premier étonnement: on se sent seul au monde. Nous roulons pourtant sur l’axe principal du nord du pays. Avec une population de moins de 7 millions d’habitants, le contraste de densité de population entre le Laos et l’Inde est frappant

Hors des sentiers battus

Le lendemain, on décolle à l’aube pour un Laos plus intime et moins touristique. Une grosse étape d’environ 230 km nous conduit à Luang Namtha. Le relief s’affirme, la végétation change, la route sinueuse nous propulse en altitude et offre des points de vue exceptionnels. À l’heure où le soleil s’éclipse, la montagne s’est transformée en plaine, celle des Jarres, sur un plateau à 1200 m d’altitude, ambiance Far West. Quelques guest-houses se succèdent et un bar semble être le point de rendez-vous des voyageurs de passage. La région est connue pour avoir été massivement bombardée par les Américains pendant les années soixante.

Chaussée encombrée

À partir de maintenant, nous progressons toujours plus au nord, au cœur d’un pays de jungles et de montagnes. Une nouvelle mesure du temps s’installe sur ces routes des crêtes. On se sent vraiment loin de tout. Poules, chiens et cochons errent et occasionnent des freinages soudains lorsqu’ils dorment sur la route ou traversent sous nos roues. Nous traversons de nombreux villages hmongs, avec leurs typiques maisons de bois sur pilotis. Ce peuple ancestral des montagnes d’Asie du Sud-Est constitue l’une des 49 ethnies du Laos. Les enfants nous saluent d’un chaleureux Sabaïdeee pendant que les femmes restent concentrées sur leur métier à tisser traditionnel. J’ai l’impression que les Laotiens sont à l’image de leur pays, secrets, isolés, discrets. On est loin des «How are you my frrrriend? » et de la curiosité débridée de nos chers Indiens…

Le temps idéal

Notons ici que le mois de janvier est idéal pour explorer le nord du pays. Pas de brume, un ciel clair et des températures très agréables en journée. C’est pourtant la période la plus fraîche de l’année, mais celle-ci ne se fait ressentir que tôt le matin dans les montagnes. La moto se porte à merveille, à l’exception d’une crevaison à répétition, que l’on croit chaque fois avoir réparée chez de sympathiques mécanos croisés en route, adeptes du «vite fait (moyennement) bien fait ». C’est l’occasion de passer du temps dans les villages et surtout d’attiser la curiosité devant notre machine indienne, sonore et plantureuse, espèce unique dans la région. Au Laos, la chambre à air de 19 pouces est une denrée rare alors on se contente de ce que l’on trouve et on regonfle le pneu tous les matins!

Des sensations de ride inoubliable

Les choses sérieuses commencent enfin: fini l’asphalte! On nous a tellement parlé de ce pays aux pistes escarpées, l’excitation monte d’un cran. L’environnement est splendide, nous roulons seuls au milieu de la jungle luxuriante, des bananiers et des plantations de tecks. Au loin, on aperçoit la piste se dessiner sur l’épaule des montagnes. Elle trace au plus court en rendant les ascensions et les descentes très techniques. La pente est trop forte, le terrain trop glissant, nous sommes trop chargés et les pneus sont trop lisses… C’est la cascade à 20 km/h. On en garde un bon fou rire et une couche d’argile sur le jean! Arrivés à Muang Kwa, dans la province de Phongsaly, on est épuisé mais heureux. Les Akhas vivent ici, un groupe ethnique reconnaissable à ce joli costume traditionnel noir brodé de rouge ainsi qu’à leurs coiffes ornées de pièces en argent.

Derniers kilomètres

Une halte à Pakbeng, petite bourgade accrochée à flanc de montagne au-dessus du Mékong, et voilà notre dernière étape, au travers de la province de Sayaboury, plus sèche mais toujours sauvage et vallonnée. Après avoir hissé la moto sur un bac pour traverser le fleuve, les derniers kilomètres en le longeant au coucher du soleil, nous remplissent d’émotion et de nostalgie. Nous voilà déjà de retour à Luang Prabang, que nous croyons avoir quitté la veille, au terme d’un pèlerinage de 1000 km aux sources d’un Laos sauvage et mystérieux. Quel pays attachant, pétri de simplicité, de pudeur et d’authenticité! Nous sommes conquis et la Royal Enfield a trouvé une nouvelle terre d’accueil et pas des moindres.
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.

La grande aventure Laotienne
En panne d'inspiration ?
Parcourez notre calendrier des départs !
Expertise
Depuis 2006, Vintage Rides est le spécialiste du voyage moto de caractère.
Sécurité
Des guides expérimentés pour garantir votre sécurité tout au long du voyage.
Disponibilité
Une disponibilité totale avec une assistance 24/24h et 7/7j.
Qualité
Des prestations irréprochables avec des partenaires locaux engagés dans une charte de qualité et de sécurité
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.