Vintage Rides → Découvrez le Beaujolais à moto et sous un angle nouveau

Découvrez le Beaujolais à moto et sous un angle nouveau

Si le Beaujolais est célèbre dans le monde entier pour son vin, ce territoire reconnu Géoparc Mondial de l’UNESCO offre aussi un terrain de jeu surprenant à qui s’y aventure à moto. Des contreforts du Massif Central à la vallée d’Azergues, plusieurs dizaines de kilomètres de pistes vous offrent des possibilités insoupçonnées et à seulement 30 minutes de Lyon.
Partager cet article
Découvrez le Beaujolais à moto et sous un angle nouveau
Si le Beaujolais est célèbre dans le monde entier pour son vin, ce territoire reconnu Géoparc Mondial de l’UNESCO offre aussi un terrain de jeu surprenant à qui s’y aventure à moto. Des contreforts du Massif Central à la vallée d’Azergues, plusieurs dizaines de kilomètres de pistes vous offrent des possibilités insoupçonnées et à seulement 30 minutes de Lyon.
En suivant les itinéraires créés par notre agence de voyages à moto, découvrez les paysages variés d’une région souvent délaissée par les motards en quête d’exploration, des itinéraires hors des grands axes qui permettent d’appréhender le tout-terrain en douceur. Un défi qu’ont relevé les membres de l’équipe en prévision d’une toute nouvelle gamme de voyages. Le ton est donné. Ce sera l’année du dépassement de soi, de l' aventure moto à la française. Retour sur l’envie commune d’une équipe de se rapprocher de sa communauté via un nouveau concept. Entre vignes et monts, le Beaujolais et ses alentours révèlent des décors nuancés. Le terrain de jeu idéal, celui qui coche toutes les cases, est rapidement trouvé: une ancienne carrière argileuse de 13 hectares, située sur le versant ouest des Monts d’or. La Vintage Rides Academy va pouvoir voir le jour, et avec elle, la concrétisation d’une vision selon laquelle la moto est le moyen idéal pour partir à l’aventure, qu’elle soit à l’autre bout du monde ou la porte à côté. Sur ce terrain privé, l’ambiance sera bon enfant avec une approche douce de la moto, pour découvrir ou perfectionner les bases de la conduite tout-terrain.
Lors de nosstages moto, l’idée est de familiariser ceux qui le souhaitent avec les sensations nouvelles qu’ils envisagent peut-être au bout du monde, au Népal ou en Mongolie, par exemple. Pendant une journée, David, instructeur certifié FFM, encadre le groupe composé de 10 motos maximum. La journée s’articule autour d’exercices variés, visant à appréhender toutes les notions de base de la conduite tout-terrain. Voilà donc pour la phase 1 du projet. Mais derrière, tout est encore à découvrir. Sur la piste, Guillaume, Seb et Reshad ont pour mission de valider les traces en grandeur nature. Avec eux, Cindy, pistarde à l’aise sur circuit, veut se remettre en selle tranquillement. C’est donc au cœur du Beaujolais qu’ils se retrouvent aujourd’hui. Happés par les attraits des départements voisins, ils étendront leur périple pour finalement effectuer une boucle, du Rhône à la Loire, en passant par l’Allier. Leur itinéraire promet de belles surprises et des terrains de jeux variés. A seulement 30 minutes de Lyon, Ambérieux d’Azergues, petite commune aux 600 habitants, sera leur point de départ.
Une immersion totale au cœur d’un tableau aux couleurs changeantes. Au fil des kilomètres, les paysages évoluent: pâturages, forêts ou vignes se succèdent. Un site emblématique du département, ancré sur son piton rocheux depuis le XIIIème siècle, interpelle les motards: c’est le Château de la Roche. En surplomb de la Loire, le monument historique est le premier d’une longue série à découvrir sur la route. Alors qu’ils évoluent au travers des villages pittoresques, ils tombent sur Bernard qui répare sa mob. Forcément, ils s’arrêtent et refont le monde tous les 5. L’accueil chaleureux des habitants du coin se vérifie. Bernard leur conseille un petit itinéraire bis qui leur permettra, s’ils ont de la chance, d’avoir une vue superbe sur le Mont Blanc. Bingo! S’ensuit une pause bien méritée dans l’une des auberges du coin qui permet la découverte des fromages de la région. Un voyage n’est jamais complet, où qu’il soit, sans une dégustation des mets locaux. La région ne fait pas exception à la règle et les spécialités ne manquent pas: une gastronomie riche qui ne compte pas moins de onze fromages AOP et des cépages de renom. Mais la dégustation du vin, ce sera pour plus tard car l’heure est à la découverte du coin. Le reste du chemin les conduit le temps d’une étape dans le département voisin. La multitude de reliefs qu’offrent les Bois Noirs du parc naturel régional du Livradois-Forez mérite que l’on quitte, pour quelques kilomètres, la région des pierres dorées du Beaujolais. Si près de la vallée de la Sioule, il aurait été dommage de ne pas s’accorder quelques kilomètres sur les routes sinueuses du coin, un vrai paradis pour motards. Ils retrouvent finalement les petites pistes roulantes au fil des champs et vignobles du Beaujolais. Rien à des kilomètres à la ronde, si ce n’est ces jasseries d’un autre temps, posées là, au cœur de ce paysage de bout du monde une sensation d’être ailleurs, et pourtant si proche, face à des points de vue d’exception.
Empruntant le chemin du Tacot, ancienne voie ferrée qui desservait dans le temps les magnifiques villages en pierres dorées, typiques du sud de la région, les visiteurs découvrent des panoramas spectaculaires. Le soleil de fin d’après-midi reflète ses rayons sur les pierres dorées des maisons vigneronnes. L’endroit parfait pour passer la nuit se profile: une charmante maison d’hôtes où la table annonce un retour à l’essentiel autour d’un terroir de région. Le débriefing de la journée met à l’honneur la richesse du coin: des dizaines de kilomètres parcourus au travers de sous-bois, vallées et plaines, constituent déjà les souvenirs d’une première étape envoûtante. Les jours qui suivent promettent encore de bien belles occasions de les séduire. Les 4 aventuriers ont repéré sur la carte des pistes qui ne demandent qu’à être explorées. Bien qu’ils sachent que seule une infime partie du parcours ne sera retenue, la curiosité est trop forte d’aller voir si le chemin pourrait les mener au travers des vignes, en sous-bois, ou sur un plateau offrant une vue sur l’horizon. Ce qu’ils cherchent, c’est le dépaysement du petit village où le temps semble s’être arrêté. Lors de la traversée des villages dont les vestiges façonnent le paysage, il est presque facile de s’imaginer à l’époque gallo-romaine. Chapelles, églises romanes et aqueducs témoignent de ce glorieux passé. La région doit d’ailleurs une partie de ses vignes aux Romains qui, dès l’antiquité donc, évoquent le pinot noir, lequel, marié au gouais des années plus tard, donnera naissance au gamay, cépage du beaujolais contemporain. La balade les mène justement au fil des villages des 10 crus du Beaujolais: Brouilly, Chiroubles ou encore Morgon, pour ne citer qu’eux. Ils progressent alors à l’est jusqu’à la Roche de Solutré. A chaque site son attrait. Caveaux, châteaux, épiceries authentiques … A Villié-Morgon, ils ont un arrêt à faire, un monsieur à rencontrer. Sur la D18 qui mène au Col du Truges, une belle bâtisse en pierre ne laisse nullement deviner ce qui s’y cache.
Partout où les yeux se posent, le paysage se contemple inlassablement. Le domaine viticole est logiquement en bordure de vignes. Depuis des années, c’est plus de 20000 bouteilles par an qui émanent de ses 4 hectares de vignes. De la récolte à la vente, le viticulteur fait tout lui-même. À l’ancienne. Dans ce cadre bucolique, il y a un petit restaurant qui porte bien son nom: “L’Auberge de Bellevue”. A l’intérieur de la cour, deux grandes portes en bois protègent des trésors d’un autre temps. Dans la dépendance de la demeure de charme, est entreposé tout un tas de vieilles bécanes que Jacky Grolet laisse admirer à tous les curieux de passage. Jacky, c’est un passionné. Pénétrer dans son antre, c’est voyager à travers les époques grâce à son unique collection étoffée au fil des années. Des motos classiques comme une kawa 650 ou une Ducati Pantah, des véhicules plus improbables, des engins modifiés, des motos russes, des motocross datant d’un autre temps, des 125… La liste est longue d’une vingtaine de modèles rares. Le temps ici est suspendu, l’accueil chaleureux. L’ambiance ressemble à celle d’un dimanche en famille. L’envie de s’attarder ici ne manque pas mais il reste encore des kilomètres de chemins oubliés à couvrir. Une petite gorgée de la cuvée Racer, le fameux nectar qui fait la réputation du monsieur dans la communauté motarde et, déjà, il faut reprendre la route. Par des pistes forestières historiquement empruntées par les marchands qui transportaient le vin destiné à la capitale, ils se dirigent vers le toit du Rhône. Depuis le sommet du mont Rigaud, point culminant du département, appelé jusqu’à la Révolution française “mons solis” ce qui signifiait “montagne du soleil”, ils mesurent toute la complexité des paysages de la région. Retrouver face aux vertes collines le sentiment de liberté ressenti sur les pistes Mongoles, ça n’a pas de prix. Prendre le temps de découvrir le patrimoine de la région fait de cette parenthèse en pays beaujolais une expérience unique: comment se fait-il que l’on ne soit pas venu rouler ici avant?
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.

Découvrez le Beaujolais à moto et sous un angle nouveau
En panne d'inspiration ?
Parcourez notre calendrier des départs !
Expertise
Depuis 2006, Vintage Rides est le spécialiste du voyage moto de caractère.
Sécurité
Des guides expérimentés pour garantir votre sécurité tout au long du voyage.
Disponibilité
Une disponibilité totale avec une assistance 24/24h et 7/7j.
Qualité
Des prestations irréprochables avec des partenaires locaux engagés dans une charte de qualité et de sécurité
Merci pour votre inscription à notre newsletter.
Vintage Rides Glasses

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le meilleur de nos inspirations de voyage.