Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglaisalt_flag_de
voyage à moto Vintage Rides
Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglaisalt_flag_de
Discutons de votre voyage 09 70 44 01 30
Espace contact
voyage moto au pérou johann

Nouvelles destinations
Pampa, cités d’or et Amazonie : l’aventure péruvienne


Rencontre avec Johann de retour du Pérou où il vient de sillonner les hauts plateaux andins jusqu’à l’Amazonie pendant plusieurs semaines. Il nous donne ses impressions sur ce tout nouveau voyage à moto en Amérique du Sud !

Comment classerais-tu ce trip moto au Pérou ? A qui s’adresse-t-il ?

C’est un raid aventure pour les motards avides de découverte et en quête de dépassement de soi. La difficulté n’est pas tant au niveau du type de terrain rencontré. On emprunte beaucoup de pistes, très roulantes, mais il n’y a pas de passages techniques ou de portions réservées aux enduristes. Par contre, nous avons de grosses journées de roulage, pendant 11 jours consécutifs, cela implique de l’endurance et une bonne condition physique. Il faut aussi prendre en compte l’altitude et le climat qui peuvent accentuer le côté « aventure » du trip.

Peux-tu nous en dire plus concernant la géographie et la météo dans cette région ?

Le Pérou est un condensé de tous les paysages du monde ! Et cette diversité se retrouve dans le climat. Avec une géographie complexe, on passe d’un monde à l’autre rapidement. D’Arequipa, on part vers l’Altiplano et la vallée sacrée des Incas puis on fait deux décrochages vers la plaine amazonienne. On a donc une grande variation d’altitude et de température. En quittant la pampa aride et ses volcans pour la verdure amazonienne, on récupère quelques degrés. Concernant l’acclimatation à l’altitude, elle se fait progressivement. Arequipa, notre camp de base, s’élève à 2300m. On franchit des cols d’altitude à plus de 4000m dans les premiers jours, mais on n’y dort pas.

Peux-tu nous décrire les étapes incontournables de ce nouveau voyage en Amérique du Sud ?

Depuis Arequipa, ville coloniale située au pied du volcan Misti, on part pour une boucle de 2500 Km. On se concentre sur un triangle entre Arequipa, Cuzco et le lac Titicaca. On suit la vallée sacrée des Incas le long de la rivière Urubamba jusqu’à Ollantaytambo. Nous faisons étape dans les sites d’intérêt majeurs comme le Machu Picchu tout en prenant du plaisir à rouler sur les plus belles routes et pistes du Pérou. On voit aussi quelques pépites, plus secrètes, de magnifiques ruines, d’étonnantes tours funéraires, des lacs de montagne…

Comment as-tu perçu les péruviens ? Quel accueil ont-ils réservé à toi et ta Bullet ?

Dans les régions traversées, la population péruvienne est très nettement amérindienne. On sent une identité très forte et surtout authentique. Ce n’est pas du folklore mais bien une culture traditionnelle préservée. Les gens sont très accueillants, et avec un peu d’espagnol en poche, on a pu échanger. Mais encore mieux que la langue : la Bullet ! Cette moto a vraiment un capital sympathie qui opère à travers le monde entier, elle attire le regard. Il faut dire qu’avec ma Royal Enfield bleu pétante, chargé comme une mule et équipé de tout le matériel vidéo, les gens étaient plutôt curieux à mon passage.

Le Pérou est-elle une destination adaptée à cette moto indienne ?

Oui à 100% ! J’ai été très surpris par la qualité des routes au Pérou, elles sont impeccables. De vrais billards, sans nids de poule, rien à voir avec ce que je connais en Inde. Concernant les pistes, c’est un régal, des portions sublimes où l’on roule facilement à 60-80km/h. Un bonheur !

Peux-tu nous dire quel a été ton coup de cœur sur ce repérage au Pérou ?

La première étape, celle qui te met tout de suite dans le bain. En à peine une heure de route, tu quittes Arequipa et tu te retrouves en pleine pampa, à plus de 4000m d’altitude au milieu des vigognes, cousins sauvages de l’alpaga. Sur les immenses plateaux andins, rudes et sauvages, on franchit le plus haut col du voyage, l’Abra Patapampa à 4910m, avec les volcans en toile de fond. Le même jour, on arrive au canyon de Colca, on mange dans un restaurant vitré en admirant les condors au-dessus de nos têtes. J’adore aussi la plongée à Quince Mil dans la chaleur de la forêt amazonienne, en empruntant une descente fabuleuse de 4000m de dénivelé sur des courbes parfaites.

Toi qui es un amoureux de l’Himalaya, qu’as-tu pensé des hauts plateaux andins ? C’est encore mieux que le Ladakh ?

Ah ! J’ai retrouvé les mêmes sensations que sur les hauts plateaux tibétains, ce sentiment de liberté et d’immensité. On se sent seul au monde, au Pérou encore plus, car la densité de population est très faible. Concernant les infrastructures touristiques, dans les hébergements les plus sommaires par exemple, il y a de l’eau chaude, ce qui n’est pas le cas partout au Ladakh. Au niveau de la gastronomie locale, les carnivores seront moins frustrés qu’en Inde. L’expérience d’un burger d’Alpaga ou d’un cochon d’Inde, « cuy-cuy », au barbecue pourra plaire à certains. De mon côté, j’ai dégusté d’excellentes truites saumonées à plusieurs endroits, notamment à Puno, près du lac Titicaca. J’ai aussi quelques bonnes adresses à partager à Cusco et Arequipa, pour découvrir la nouvelle cuisine péruvienne…

A votre tour de rejoindre un petit groupe pour la saison 2019 !
Découvrez pour la première fois en Amérique du Sud notre nouveau voyage moto au Pérou.

Sophie Squillace
Crédits photo : Johann Rousselot


Vous avez aimé cet article ?
Partagez le !
Facebook Twitter Email

Articles à la une
Lire l'article
18/06/2019
Laurent Bonnet : En avant, calme et doux

Illustrateur de talent et passionné de voyages à moto, c’est en Inde que nous avons eu la chance de rencontrer Laurent il y a 7 ans. Ce gentleman rider conduit tout ce qu’il peut tant que ce sont des machines de caractère.

Lire l'article
Lire l'article
07/06/2019
Royal Enfield 650 Interceptor, l’esprit classique

Inspiré par les légendaires moteurs bicylindres Royal Enfield des années 1960, le nouveau Twin 650 de la marque se décline en deux modèles : l’Interceptor et la Continental GT.

Lire l'article
Lire l'article
22/05/2019
Suzie, Notre Nouvelle Recrue Anglaise

C’est depuis son Angleterre natale que Suzie a rejoint les rangs de l’équipe Vintage Rides.

Lire l'article
×
Inscription à la newsletter
Inscription validée

Merci d’avoir souscrit à la newsletter Vintage Rides !

Merci Allez encore plus loin avec Vintage Rides !
Evadez-vous avec
notre dernière vidéo du moment

Retourner sur le site Vintage Rides
Télécharger le

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Demander des informations

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Je laisse mes coordonnées

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez nous laisser un message ?
Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposer une date

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposez nous vos dates idéales
Télécharger le

Télécharger
consectetur libero. velit, massa non porta. risus luctus facilisis justo ultricies