Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
voyage à moto Vintage Rides
Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
Discutons de votre voyage 09 70 44 01 30
Espace contact

Sur la route
CS Concept : aventure moto Himalaya en side-car


Passionné de side-car depuis toujours, Jean, le directeur technique d’Heritage Import et de sa nouvelle branche spécialisée en side-car CS Concept, se lance cet été dans l’une de ses plus grandes aventures au guidon de son véhicule à trois roues et au charme indéniable. Une épopée au cœur des plus hauts sommets du monde dans laquelle il emmène son fils ainé, son plus fidèle partenaire de route.
Side-car… Ce mot résonne dans l’esprit des néophytes comme le nom d’un engin d’un autre temps, moyen de transport utilisé en temps de guerre ou encore machine impossible à conduire qui en fera voir de toutes les couleurs à son pilote et à son passager. Mais ça c’était avant ! Aujourd’hui le side-car a la côte et s’est modernisé pour devenir un véhicule de balade confortable, idéal pour partir à la rencontre des gens croisés au hasard des chemins.
De là à partir à la conquête de la chaîne himalayenne au guidon de ce véhicule à trois roues, il y a quand même une haute marche… que Jean a franchie ! En pleins préparatifs, cet amoureux du side-car nous donne tous les détails sur son projet aventureux dont Vintage Rides est l’un des principaux partenaires. L’occasion de revenir sur sa passion et de nous donner toutes les bonnes raisons de tester le pilotage de cet engin pas comme les autres…

INTERVIEW
Bonjour Jean. Pour commencer, peux-tu te présenter rapidement ?
Je suis Directeur technique chez Heritage Import qui fut successivement importateur Royal Enfield puis LML, les scooters indiens. Comme vous pouvez le constater mon travail est lié à l’Inde depuis un bon bout de temps maintenant. Cela fait aussi environ 5 ans que je fabrique des side-car au sein de mon atelier. Une activité qui me passionne et qui est désormais officialisée par la création de la marque de side-car CS Concept.
Comment as-tu commencé à conduire un side-car ?
Pour être honnête je ne me souviens pas exactement de la date. Ce dont je me rappelle c’est qu’il s’agissait d’une envie profonde, ce véhicule a tout de suite piqué ma curiosité et il fallait que je l’essaye. Mon grand-père roulait déjà à moto et j’avais été plongé dans cet univers assez tôt. Dans les années 60 et 70 le side-car faisait aussi partie du paysage parisien, ce n’était pas si rare que ça d’en croiser. Et puis, à 18 ans, mon choix n’a pas été difficile à faire entre une voiture vieillotte et sans style ou une moto sympa équipée d’un side-car… question look et attitude il n’y avait pas photo ! Du coup, assez rapidement avec mes potes nous avons formé un petit groupe de motards au style vintage avant la lettre et branchés rockabily. Plus tard, le side a été un moyen extraordinaire de voyager en famille. J’ai quatre enfants et à une époque je les faisais monter tous les quatre en même temps dans mon side-car moto Guzzi. Lorsqu’ils ont grandi, ma femme elle aussi s’est mise à conduire un side et nous partions la famille au complet en balade. D’ailleurs c’est assez marrant, je n’ai eu une voiture que lorsque je n’ai plus eu d’enfant à transporter !

Peux-tu nous reparler de ce projet de side car sur le toit du monde ? Comment t’es venue l’idée ? Cela faisait longtemps que tu y pensais ?
Cela fait 5 ans que je vais en vacances moto en Inde, au Cachemire et au Ladakh dans l’Himalaya. Chaque année je parcours environ 2500 bornes à moto au cœur de cette région incroyable et l’année dernière cela m’est apparu comme une évidence : il fallait que je tente l’expérience en side-car ! Le side-car est un moyen extraordinaire de communication : sur la route tu peux faire faire un tour aux enfants curieux beaucoup plus facilement qu’a moto. Et puis c’est un véhicule que l’on ne voit jamais. Déjà en France ce n’est pas courant de voir un side, les gens sont étonnés et viennent te poser des questions. Mais dans certains pays c’est carrément du jamais vu et le mot n’existe pas dans le vocabulaire local. Je me souviens qu’au Maroc les gens appelaient ça « la petite charrette à côté de la moto » ! Quoi qu’il en soit ça attise toujours la curiosité des gens et ça permet de créer un contact super facilement où que l’on passe. Et puis une autre raison est aussi que cela fait 35 ans que je conduis un side-car et que je voulais tenter l’expérience d’un grand voyage avec mon fils ainé qui est l’un de mes plus fidèles compagnon de side-car.
Combien de temps va durer le voyage ? Quel parcours prévoyez-vous d’emprunter ?
Pas mal de personnes nous demandent ce qu’on va faire tel jour à telle date mais on ne veut pas tout planifier et laisser place à la surprise… On sait juste que l’on part de Delhi vers Manali puis Leh, la capitale du Ladakh. Le départ se fera le 2 juillet et l’arrivée aux alentours du 14 juillet. Nous voulons aussi franchir les cinq cols de la route carrossables la plus haute de l’Himalaya, jusqu’au Kardung La à 5600 mètres d’altitude… Ca promet d’être un sacré challenge !
Tu m’as dit que tu prévoyais de faire la route avec ton fils ? Qu’est- ce qui t’as poussé à le faire avec lui en particulier ?
Mon fils ainé est la personne avec laquelle j’ai partagé le plus de choses à moto. Je conduis avec lui depuis toujours et il a toutes les notions de pilotage nécessaires pour se lancer dans cette aventure. Sur les routes d’Inde il faut être particulièrement vigilant et je lui fais totalement confiance. Et puis c’est aussi une sorte de passation. Aujourd’hui c’est sa fille que j’emmène en side car ! Je pense que c’est un moment où j’avais envie de tenter l’expérience et lui aussi. En plus, il est musicien et apportera sa guitare avec lui, je suis sûr que ce sera un moyen de plus de créer des liens avec les gens que nous allons croiser sur notre route !

Qui d’autre t’accompagne sur ce tour ?
Avec ce voyage nous voulions marquer le coup. C’est pourquoi plusieurs personnes nous accompagnent pour retranscrire nos aventures de différentes manières. Philippe, journaliste de métier va écrire un carnet de voyage. Philippe (un autre !) en sa qualité d’illustrateur va réaliser dessins et caricatures du voyage. Enfin, Carlo va stocker un max de rushs et de photos pour pouvoir monter un film avec une école de cinéma… De quoi garder un souvenir impérissable de ce voyage ! N’oublions pas que ce projet a aussi été rendu possible par tous les potes qui se sont portés volontaires pour être partenaires dans ce projet.
Quelles sont les spécificités de ce side ? Qui l’a construit ? Quelles adaptations particulières ont été nécessaires pour voyager en Himalaya ?
C’est moi-même qui ai dessiné la maquette du side-car. J’ai ensuite réalisé un prototype en bois et l’ai montré aux élèves du lycée technique de Vitry. Intéressé par mon travail, ils se sont lancés avec enthousiasme dans la construction et l’assemblage du side-car définitif. C’était une expérience géniale pour eux comme pour nous et j’espère vraiment pouvoir les faire voyager au travers de cette aventure. Maintenant il va falloir démonter entièrement le side pour pouvoir l’envoyer par avion jusqu’à Delhi. J’arriverai quelques jours avant le grand départ pour pouvoir le remonter dans le garage de Vintage Rides.

Un petit mot à ajouter sur l’expérience side-car ?
C’est amusant, d’un point de vue historique le side-car a eu ses heures de gloire et de déclin. Pas mal à la mode dans les années 80, il a complètement disparu des routes durant les années 90 avant de revenir en 2000 en mode sportif et orienté très technologique. Aujourd’hui, la tendance est clairement au vintage. On l’utilise pour la balade et pour se faire plaisir. Il subsiste encore une légende comme quoi c’est compliqué à conduire, c’était vrai il y a 25 ans mais aujourd’hui techniquement ça a bien changé. Avant il fallait être « musclor » pour piloter mais maintenant c’est à la portée de tout le monde : chez CS Concept nous fabriquons des sides-car avec de grandes roues, beaucoup plus confort et au look différent. Avec ces sides tu peux vraiment te faire plaisir sur la route sans la notion de vitesse que l’on avec la moto mais en s’amusant avec la technicité du véhicule.

Le week-end dernier, Jean était en test du side-car en Ardèche. Le grand départ pour l’Himalaya approche à grand pas et évidement Vintage Rides vous tiendra au courant de la suite des aventures du père et son fils sur les routes les plus hautes du monde !
Pour en savoir plus sur ce voyage exceptionnel, n'hésitez pas à aller faire un tour sur la page web de CS Concept.
Pour tout connaître des avancées du projet : l'envoi du side-car à Delhi, le montage dans notre garage du quartier d'Okhla Phase 1, les derniers préparatifs, le grand départ et découvrir toutes les photos et le film du périple, abonnez-vous à la NEWSLETTER VINTAGE RIDES
Suivre les aventures side-car en Himalaya :
Épisode 1 : L'arrivée du side-car dans les bureaux de Vintage Rides. 
CLIQUEZ ICI POUR ORGANISER VOTRE VOYAGE MOTO EN HIMALAYA
 
Delphine VR Chargée de communication


Vous avez aimé cet article ?
Partagez le !
Facebook Twitter Email

Articles à la une
Lire l'article
08/11/2017
Indonésie : Vers l’infini, et au-delà !

Après une première saison renversante en Indonésie, on a décidé de vous en dire plus sur ce trip exceptionnel. La route des volcans, de Bali à Java, vous propulse dans un autre espace-temps. Suivez-nous aux antipodes volcaniques pour une aventure hors du commun en Royal Enfield.

Lire l'article
Lire l'article
21/10/2017
Dans les coulisses d'Auto Moto en Himalaya

En Himalaya indien, rien n’est comme ailleurs : panoramas époustouflants et culture tibéto-bouddhiste unique, ce voyage lunaire offre aux motards un terrain de jeu hors du temps, à plus de 5000m d’altitude. Auto Moto a suivi en juin dernier un groupe Vintage Rides sur notre “Oasis et Sommets du Bout du Monde”, avec l’objectif de retranscrire l’intensité de ce voyage moto Himalaya à travers un reportage diffusé prochainement.

Lire l'article
Lire l'article
28/09/2017
« Conduire une Enfield, c’était mon rêve », Delphine

A 39 ans, Delphine Muller-Leroy réalise son rêve : apprendre à conduire en Inde une Royal Enfield. Cette Française aime les défis et mène une vie guidée par ses passions. Directrice de production à Babel Press à Delhi, Delphine est aussi chanteuse lyrique. Elle a vécu en Inde, en France et à Tahiti, et s’est réinstallée cet hiver à Delhi.

Lire l'article
×
Inscription à la newsletter
Inscription validée

Merci d’avoir souscrit à la newsletter Vintage Rides !

Merci Allez encore plus loin avec Vintage Rides !
Evadez-vous avec
notre dernière vidéo du moment

Rejoignez notre
communauté de riders

Facebook Instagram
Linkedin Youtube
Retourner sur le site Vintage Rides
Télécharger le

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Demander des informations

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Proposer une date

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposez nous vos dates idéales
Télécharger le

Télécharger