Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
voyage à moto Vintage Rides
Vintages Rides en FrançaisVintages Rides en Anglais
Discutons de votre voyage 09 70 44 01 30
Espace contact

Sur la route
Recit d’un Vintage Rider au Rajasthan


Fabien est un motard passionné par l’aventure et les voyages. En novembre dernier, il part sur les routes du Rajasthan, pour notre circuit « La Terre des Maharajas ». Au retour, il nous livre un superbe carnet de voyage où il relate son expérience.
Découvrez l’intégralité de ce voyage moto au Rajasthan, avec plus de photos de l’Inde, des Royal Enfield et de ce séjour moto sur le blog de Fabien.
Et voici le 1er épisode :
9 novembre : Décollage avec un peu de retard, mais ça se rattrapera durant le vol. Le repas à bord est tout à fait correct. Le personnel d’Air India est aux petits soins. 8 h de vol avec le repas, le petit déjeuner, le temps de regarder un film… Au final, ça va faire une nuit plutôt courte.
10 novembre: L’atterrissage est à peine perceptible. Je retrouve Ravi, notre accompagnateur qui est venu me chercher à l’aéroport. En voiture pour l’hôtel, tel un gosse, je suis collé au carreau, avide de chaque découverte. Maintenant dodo! Demain, levé 5h45, départ 7h pour 3 h de liaisons en voiture puis on récupère les Royal Enfield pour enfin partir sur la route !
11 novembre: Après une route pleine de découvertes, nous voici à Behror. Découverte de la Royale Enfield Bullet 500. Premier surprise, la bête est relativement petite. Bien qu’équipé d’un démarreur électrique, le démarrage se fait au kick…

Donc, après quelques essais plus ou moins probant, le moteur rugit ! C’est un gros monocylindre très lent et assez coupleux. Les premiers tours de roue se passent bien, la machine est docile. Nous recevons quelques consignes de notre guide et nous voila en route pour Mandawa, dans la province du Shekhawati. Coté animaux nous ne sommes pas en reste … bien sûr des vaches (même sur l’autoroute !), mais aussi chèvres, cochons, et même des dromadaire qui tirent des chariots ! Le soir, nous arrivons à notre hôtel, une riche maison de marchand sur la route de la soie. L’endroit est superbe. Apres un petit tour dans les environs, nous dinons tous ensemble à l’hôtel sur la terrasse qui domine la ville. Moment magique…
12 novembre: Départ vers 8 heures pour une étape de 200km qui doit nous amener à Bikaner. Nous faisons rugir nos engins et reprenons la route avec plaisir. Un petit franchissement de gué ( en fait une très grosse flaque !) pimente un peu le trajet jusqu’à Bikaner où nous arrivons vers 3h. Le temps de prendre possession de nos chambres, et nous voilà parti vers la principale curiosité de la ville : le palais fort du Maharaja. Le bâtiment est impressionnant. A la sortie du fort, nous décidons de prendre un touk touk, pour nous rendre au cœur de la ville… Nous ne sommes pas déçus! C’est très vivant. Toutes sorte de gens se massent là, vont et viennent, ou attendent le client. Le bruit est assourdissant. Pas de doute l’Inde est bien l’un des pays les plus peuplé du monde. Tout semble très confus, et désordonné, mais tout cela se fait dans la bonne humeur. On y voit toute sorte de gens. Personne ne semble agressif ou ne s’énerve. Malgré le dénuement visible, beaucoup de personnes sont belles : les femmes en costumes traditionnels ou les hommes au visage buriné sont très expressifs.

13 novembre : Comme chaque matin, la journée commence par un coup de kick sur nos Royal Enfield ! Notre joie de fendre à nouveau l’air est de courte durée. Ma moto se met soudain à chasser dangereusement… Il faut se rendre à l’évidence : pneu arrière crevé ! Nouvelle intervention de notre mécano. La Royal Enfield est une moto bien adaptée à ce genre de terrain ou l’on crève souvent. Il est donc possible de changer la roue arrière sans démonter le kit chaîne. C’est d’ailleurs fait en moins de 5 mn, chapeau mécano ! Cette fois ci c’est la bonne, en route ! Un paysage de plus en plus aride défilé sous nos yeux. Maintenant, plus de commerce, plus de vendeur de matériaux, nous sommes en pleine plaine semi désertique. Deux petites antilopes du désert nous font la gentillesse de traverser la route juste devant nous. Un peu plus loin, quelques vautours se reposent tranquillement au bord de la route. On se croirait au farwest A l’approche de Jaisalmer, tout est très aride. Alors que le reste du paysage est complètement plat, un unique mont rocheux émerge des sables alentour. A son sommet se dresse une énorme forteresse jaune. Nous passons la soirée à la terrasse de notre hôtel, avec une vue imprenable sur la vieille citadelle.

14 novembre : Nous débutons la journée par la visite de la forteresse. Les costumes colorés du Rajasthan sont bien au rendez vous.
 
Puis nous découvrons les temple Jain et le palais du Maharaja. Après quelques kilomètres de motos et nous arrivons au lac de Gadisar, une grande étendu d’eau avec des temples sur de petites îles. La lumière est magnifique en cette fin de journée. Le lieu est magnifique, la température idéale, la nourriture excellente. J’ai une petite pensé pour mes amis en France qui sont sous un petit crachin de novembre …
15 novembre : Départ à onze heure. Au programme des réjouissances, conduites sur piste et bivouac dans le désert Nous laissons rapidement Jaisalmer derrière nous et commençons notre périple sur une grosse route goudronnée au travers du désert.

Bonne surprise pour la nuit, on nous conduit au milieu des dunes dans un coin complètement isolé. Quelques lits dans de camps à la belle étoile, placés en cercle autour d’un feu de camps. On nous propose aussi de monter quelques tentes pour ceux qui veulent. Coucher de soleil sur les dunes, repas autour du feu, ciel étoilé et bruits du désert….on est très loin de l’Europe. Je m’endors avec pleins d’image en tête.
16 novembre: Petit matin dans le désert. Le soleil se lève doucement sur la grande étendue de plaine aride et vient recouvrir les dunes d’une lumière jaune bleutée.
La nuit a été bonne. Il est maintenant tems de repartir. Nous rejoignons les motos puis nous élançons bruyamment sur la route jusqu’à atteindre Jodhpur, « la ville bleue », autre merveille du Rajasthan.

17 novembre : Jodhpur, la ville bleue tient son nom de la couleur de ses enduits. Cela dit en traversant la ville, je ne comprends pas bien l’appellation. À part quelques murs, je ne vois que de la brique rouge, du béton et des pierres. Nous reprenons nos montures et montons vers le nid d’aigle supportant la forteresse. C’est là que je comprends … Des quartiers entiers de la ville ont des terrasses et les partie hautes des maisons complètement bleues. Ce qui était invisible des rues de la ville est juste évident dès que l’on prend un peu de hauteur ! Visite de la forteresse, puis nous reprenons la route dans la bonne humeur. Nous traversons des petits villages où nous rencontrons un vif succès. Nous sommes salués par les habitants, particulièrement les enfants. Quand nous passons devant des écoles, ils se ruent tous vers les grillages pour sous faire de grands signes. Nous finissons les 320 km du jour en arrivant à Ghanerao : un petite bourgade aux ruelles étroites, un endroit superbe.
18 novembre : Nous partons pour rouler droit vers les monts Aravellis. Sur ce versant, la végétation est luxuriante, c’est très vert. La voûte formée par les arbres au-dessus de la route nous apporte un peu de fraîcheur, bienvenue dans cette journée qui commence à être chaude. Nous passons par des petites route de montagne qui serpentent à flanc de rocher. La vue sur les montagnes verdoyantes, l’asphalte impeccable, des virages qui s’enchaînent durant presque un heure : c’est le paradis du motard !

Pour compléter le tout, nous apercevons nos premiers singes en liberté. L’un d’entre eux nous accompagne même pendant quelques dizaines de mètres, en bondissant de pierre en pierre sur le parapet qui nous sépare du vide. En soirée, nous arrivons à Udaipur, la Venise de l’Orient. Nous prenons le temps de flâner sur les berges, ruelles et ponts, jusqu’à la tombée de la nuit…
19 novembre : Nous quittons Udaipur tôt et revenons sur les hauteurs. Dans la campagne, nous croisons des femmes qui, comme chaque matin, vont chercher l’eau pour leur famille. Elles portent de grandes jarres sur la tête et marche le long de la route jusqu’à un point d’eau. Elles peuvent parcourir comme cela plusieurs kilomètres tous les matins, pied nus, mais toujours avec le sourire. Lors d’une petite pause, l’une d’entre elle vient nous rencontrer, avec son bébé, qu’elle nous présente fièrement.

Nous repartons, et un petit singe nous suit comme l’a fait son congénère la vieille, puis finit par sauter dans un arbre en contre bas. Il semble que ces petites bêtes affectionnent ce genre d’endroit d’où ils peuvent rejoindre d’un bond un abri, hors de porté d’un éventuel danger. Nous traversons plusieurs villages, toujours salués par les habitants, surtout les enfants. L’hébergement du soir se fait dans le petit fort du village de Dhamli, réaménagé en hôtel. Au centre de la cour fleurie, un petit brasero éclairera notre veillé. Margraret , la propriétaire, nous explique qu’elle essayer de rester hors des gros circuits touristiques. Elle préfère accueillir les gens suivant un parcours plus aventureux…
La suite au prochain épisode ! En attendant, vous pouvez lire le détail du voyage ici : Expérience Vintage Rides par Fabien
 
Le 24 Janvier 2014
Par Fabien Bourel, Vintage Rider, Voyage au Rajasthan 2013


Vous avez aimé cet article ?
Partagez le !
Facebook Twitter Email

Articles à la une
Lire l'article
31/08/2017
Royal Enfield à Bangkok : un nouveau défi

Royal Enfield est installé au coeur de Bangkok : cet impressionnant showroom compte plus de 40 motos et possède son propre garage. De passage dans la capitale thaï, nous avons pu nous entretenir avec son gérant, Smud Robbanjerd, à propos de son parcours et de son travail actuel. Rencontre.

Lire l'article
Lire l'article
17/08/2017
Voyage exclusif en Odisha : sur la terre des Ancêtres

Dans un article précédent, on vous a parlé des origines de ce projet en Odisha. Johann est dans les starting-blocks pour emmener une poignée de privilégiés sur cette aventure singulière. Une nature encore sauvage, des rencontres authentiques et rares, des formes d’artisanat ancestrales et des routes de toute beauté bien sûr. Petit florilège de ce qui vous attend.

Lire l'article
Lire l'article
25/07/2017
Les dessous d’un repérage pas comme les autres

Notre guide Johann, photographe et grand amoureux de l’Inde, a réalisé en décembre dernier un repérage exceptionnel dans une région encore inexplorée de ce vaste pays. L’objectif : la création d’un nouveau voyage moto pour l’automne prochain en Odisha.

Lire l'article
×
Inscription à la newsletter
Inscription validée

Merci d’avoir souscrit à la newsletter Vintage Rides !

Merci Allez encore plus loin avec Vintage Rides !
Evadez-vous avec
notre dernière vidéo du moment

Rejoignez notre
communauté de riders

Facebook Twiter
Pinterest Youtube
Retourner sur le site Vintage Rides
Télécharger le

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Demander des informations

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Proposer une date

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Proposez nous vos dates idéales
Télécharger le

Télécharger