Sur la route
En route pour les festivals du Bhoutan


Ce petit royaume himalayen situé entre la Chine et l’Inde, au pied de l’Himalaya est une destination exclusive et authentique. Partez avec nous pour un voyage moto différent au pays du dragon.

Mais quel est ce pays mystérieux ?

Bienvenue au Bhoutan, Druk Yul en dzongkha, le Pays du Dragon, surnommé également Terre du Dragon Tonnerre. Alors que l’économie mondiale se libéralise dans les années 70, le Bhoutan se fait remarquer avec un indicateur innovant : le Bonheur National Brut. Contrairement au fameux PNB, le système sociétal bhoutanais se base sur les valeurs traditionnelles bouddhistes. Le développement économique et le niveau de vie du pays est défini dans des termes plus respectueux des êtres humains, de leur culture et de leur environnement. Le Bhoutan a mis en place un système de tarification journalière assez élevé permettant ainsi de générer des revenus importants tout en limitant le nombre de touristes, et donc leur impact sur le pays. La formule a l’air de fonctionner puisque le Bhoutan est un des rares pays au monde à avoir préservé sa culture et ses traditions sans faire de compromis sur l’environnement. Quelle audace pour ce royaume himalayen d’avoir fait le choix de se développer différemment, en évitant de reproduire les erreurs commises ailleurs. Partons pour quelques jours de moto au cœur du seul pays au monde qui place la notion de bonheur au centre de ses préoccupations.

<h3>La grande traversée du Bhoutan</h3>

A la frontière terrestre avec le Bhoutan, nos motos indiennes nous attendent à Samdrunp Jongkhar pour une première étape moto de 180 Km en terre himalayenne. Pénétrer au Bhoutan par la route et sillonner le royaume d’Est en Ouest est un des plus beaux itinéraires possibles. Le Bhoutan de l’Est est un merveilleux petit paradis perdu, loin des circuits classiques. La diversité des paysages nous surprend et lorsque l’on progresse entre jungle tropicale et forêts de bambous, on se demande où sont les hauts sommets himalayens enneigés. A Trashigang, nous découvrons notre premier dzong. Ces forteresses bouddhistes sont de véritables centres religieux, politiques et administratifs, constituant l’identité de chaque ville. Le dzong de Trashigang accueille chaque année au mois d’avril un festival unique, un « tsechus ». C’est une chance d’assister au spectacle irréel des danses des moines vêtus de leurs masques colorés. L’aventure se poursuit de dzongs en dzongs jusqu’à Mongar à travers les forêts de pins. Le lendemain, une étape de 190 Km nous mène au Bhoutan central, à travers de magnifiques routes de montagne, en entamant l’ascension du deuxième col carrossable le plus élevé du Bhoutan, le Thrumshing La (3780m).

La grande traversée du Bhoutan

A la frontière terrestre avec le Bhoutan, nos motos indiennes nous attendent à Samdrunp Jongkhar pour une première étape moto de 180 Km en terre himalayenne. Pénétrer au Bhoutan par la route et sillonner le royaume d’Est en Ouest est un des plus beaux itinéraires possibles. Le Bhoutan de l’Est est un merveilleux petit paradis perdu, loin des circuits classiques. La diversité des paysages nous surprend et lorsque l’on progresse entre jungle tropicale et forêts de bambous, on se demande où sont les hauts sommets himalayens enneigés. A Trashigang, nous découvrons notre premier dzong. Ces forteresses bouddhistes sont de véritables centres religieux, politiques et administratifs, constituant l’identité de chaque ville. Le dzong de Trashigang accueille chaque année au mois d’avril un festival unique, un « tsechus ». C’est une chance d’assister au spectacle irréel des danses des moines vêtus de leurs masques colorés. L’aventure se poursuit de dzongs en dzongs jusqu’à Mongar à travers les forêts de pins. Le lendemain, une étape de 190 Km nous mène au Bhoutan central, à travers de magnifiques routes de montagne, en entamant l’ascension du deuxième col carrossable le plus élevé du Bhoutan, le Thrumshing La (3780m).

Plein Ouest, au cœur du Bhoutan

Nous arrivons à Jakar, au cœur de la vallée du Bumthang. Nous ne manquerons pas une petite halte à la Swiss Farm de Jakar, pour faire le plein de bons produits, manger une fondue au fromage tout en savourant une bière bhoutanaise. Nous continuons notre traversée du Bhoutan en direction d’un des plus beaux endroits du pays, notre coup de cœur : Gangtey et la vallée de Phobjika. En route nous traversons le village de Trongsa dominé par son magnifique dzong avant de passer un autre col d’altitude le Pele-La (3300 m). Située sur le versant Ouest des montagnes noires, la vallée de Phobjika se trouve à côté du Black Mountain National Park qui abrite de nombreux animaux, tels que des ours noirs de l’Himalaya et des léopards. Cette vallée est aussi connue pour l’observation des fameuses grues à cou noir qui migrent ici l’hiver. Quittons cette vallée magique pour une autre journée extraordinaire sur les routes sinueuses de montagnes jusqu’à Punakha. L’ancienne capitale du Bhoutan est réputée pour son imposant dzong à l’harmonie sublime.

<h3>Plein Ouest, au cœur du Bhoutan</h3>

Nous arrivons à Jakar, au cœur de la vallée du Bumthang. Nous ne manquerons pas une petite halte à la Swiss Farm de Jakar, pour faire le plein de bons produits, manger une fondue au fromage tout en savourant une bière bhoutanaise. Nous continuons notre traversée du Bhoutan en direction d’un des plus beaux endroits du pays, notre coup de cœur : Gangtey et la vallée de Phobjika. En route nous traversons le village de Trongsa dominé par son magnifique dzong avant de passer un autre col d’altitude le Pele-La (3300 m). Située sur le versant Ouest des montagnes noires, la vallée de Phobjika se trouve à côté du Black Mountain National Park qui abrite de nombreux animaux, tels que des ours noirs de l’Himalaya et des léopards. Cette vallée est aussi connue pour l’observation des fameuses grues à cou noir qui migrent ici l’hiver. Quittons cette vallée magique pour une autre journée extraordinaire sur les routes sinueuses de montagnes jusqu’à Punakha. L’ancienne capitale du Bhoutan est réputée pour son imposant dzong à l’harmonie sublime.

Dans les alentours de Punakha, rendez-vous au Chimi Lhakhang, le temple de la fertilité. Aussi étonnant que cela puisse paraître, au Bhoutan, le phallus est sacré, c’est un symbole protecteur. Vous verrez des fresques de phallus sur les murs des maisons et des monastères.



Le printemps à Paro

Notre périple continue en direction de la capitale du pays, Thimphu, le temps de visiter le musée national, de déambuler dans le grand marché centenaire ou encore d’avoir la chance d’assister au sport national : le tir à l’arc. Notre dernière journée de moto est une des plus belles, offrant des points de vue époustouflants sur le Jomolhari qui culmine à 7314m. Nous traversons la riche et fertile vallée de Haa, franchissons un de nos derniers cols, le Chele La (3800m), avant d’atteindre Paro. Après le spectacle de Trashigang, c’est à Paro que chaque année se déroule un festival encore plus grandiose. Célèbre pour le déploiement de son Thangka à l’aube du premier jour, ce festival attire toutes les populations de la vallée de Paro. Nous laissons nos montures et grimpons au sommet du monastère de Taktsang, « le Nid du Tigre ». La légende raconte que Padmasambhava, grand maître bouddhiste du VIIIème siècle, arriva à Paro non pas sur une Bullet mais sur le dos d’un tigre volant ! En voyageant au Bouthan en Royal Enfield, vous roulez en plein bonheur, à la rencontre d’un peuple qui vous accueille chaleureusement sous l’œil bienveillant du roi du Bhoutan.

Pour en savoir plus sur notre trip au Bhoutan : http://www.vintagerides.com/voyage-moto/bhoutan/royaume-du-dragon/


Vous avez aimé cet article ?
Partagez le !
Facebook Twitter

Articles à la une
Lire l'article
17/09/2016
Warm up : des soirées motards pas comme les autres

Depuis 2016, l’agence a créé un nouveau concept de soirée en France, des rencontres entre motards ayant soif d’évasion. A chaque warm up, une destination est à l’honneur histoire de bien préparer son voyage pour certains, glaner quelques infos pour d’autres et surtout passer un bon moment tous ensemble.

Lire l'article
Lire l'article
13/09/2016
Sur les routes d’Asie avec François

Itinéraire d’un baroudeur à la curiosité débridée qui depuis 6 ans ne quitte plus le guidon de sa Royal Enfield. Il aurait pu être saxophoniste, équilibriste ou dessinateur mais il est devenu explorateur à moto, un bon moyen d’étancher sa soif d’évasion.

Lire l'article
Lire l'article
05/09/2016
Les événements moto de la rentrée

Comme vous le savez, Vintage Rides a depuis 1 an maintenant, son corner en France. C'est l'occasion pour nous de vous voir et vous revoir, lors des événements auxquels nous participons, et aussi lors de ceux que nous organisons ! Rien de tel que de pouvoir discuter ensemble de voyages et de motos, avant de vous lancer dans la grande aventure à l'autre bout de la planète ! Ce mois ci, nous vous invitons à nous rendre visite à Paris, Lyon et Saint Raphaël.

Lire l'article
×
Inscription à la newsletter
Inscription validée

Merci d’avoir souscrit à la newsletter Vintage Rides !

Merci Allez encore plus loin avec Vintage Rides !
Evadez-vous avec
notre dernière vidéo du moment

Rejoignez notre
communauté de riders

Facebook Twiter
Pinterest Youtube
Retourner sur le site Vintage Rides
Télécharger le

Merci de compléter les informations suivantes

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Vous souhaitez nous laisser un message ?
Télécharger le

Pour télécharger le guide détaillé, cliquez sur le bouton ci-dessous

Télécharger